jeudi, juillet 14, 2016

Oser être soi !

J'ai beau avoir un âge avancé, de temps en temps, je me surprends à tenter de faire des choses qui sont dans l'air du temps mais ne me correspondent pas vraiment. En fait, quand je vois sur internet un blog qui montre tel ou tel hobby, telle ou telle passion, telle ou telle manière de vivre, il m'arrive souvent de me dire : "oh la la c'est top, je veux en faire autant." J'investis dans du matériel, que j'essaie d'utiliser (ou pas tant j'ai peur de rater) et force est de constater qu'il y a un certain nombre de choses qui ne sont pas pour moi. Des exemples ?

La cuisine, le jardin, la déco. Je ne suis pas une grande cuisinière, cela ne m'amuse pas et l'achat d'un robot pâtissier a été une vraie bêtise. Je ne l'ai jamais utilisé (à part avec l'accessoire pour râper des carottes ou du fromage pour faire la fondue !) et l'homme a dû faire une mayo une fois avec... Mais je continue à caresser l'idée que je ferai un jour de la brioche ou un gâteau en l'utilisant (ce qui est débile, je ferais mieux de le revendre) ! Donc ayant vu la démonstration du Thermotruc chez ma belle-fille cette semaine, je sais qu'il faut que je me raisonne et que je résiste !




Le jardin... J'ai pensé l'an dernier mettre des carrés potagers là où se trouvent actuellement des rosiers qui ne me demandent aucun entretien. J'ai fait la bêtise d'en déplacer deux (qui en sont morts les pauvres...). Les autres sont toujours là, les carrés potagers attendront et viendront un jour... ou pas : je suis phobique d'un tas de bestioles et m'occuper du jardin ne m'amuse pas vraiment. D'ailleurs, j'ai un composteur depuis un an, tout allait bien mais là, l'invasion de cloportes à l'intérieur après la présence d'une méga-araignée qui m'a terrorisée pendant des jours (elle a disparu), fait que là, je renonce. Je ne sais pas comment on va gérer le vidage de la chose, mais on verra.




Quant à la déco... j'aime les intérieurs épurés mais j'ai plein de trucs ! J'ai de gros meubles en bois (bibliothèque et buffet) de style très classique (style Louis-Philippe), mais je les trouve mal pratiques (ils ont été choisis à un moment où ils me plaisaient il y a plus de trente ans, ce n'est plus le cas, j'ai envie de contemporain et de modernité). 

Il y a aussi les passe-temps... J'ai voulu tenter le tricot : j'ai pris des cours avec mademoiselle Sophie et je suis toujours attirée par le "Chouette Kit" par exemple ! Mais j'en ai plein et je n'ai jamais rien fait avec ! J'ai deux châles sur des aiguilles depuis des années, une écharpe sur d'autres, pffff je me fatigue moi-même. La moindre maille perdue est irrécupérable pour moi et me stresse de façon incroyable alors que le tricot est supposé rendre zen ! Ma machine à coudre n'est pas sortie de sa housse depuis des années... J'ai des envies d'aquarelles, de collages mais je me contente de m'inscrire à des ateliers en ligne et de regarder les merveilles que font les autres, et... je découpe des trucs qui me plaisent dans les magazines en me disant que j'en ferai quelque chose dans un collage mais... cela s'entasse !!!! Pourtant j'en ai fait quelques-uns et j'adore ça ! 
J'ai aussi été attirée par la décoration d'agendas, de planners, et du coup... j'en ai acheté ! Trop... et finalement la déco n'est pas vraiment mon truc... (cela dit, je ne l'ai jamais testée...)
J'ai tenté le Pilates mais dès la première minute, je me demandais combien de temps il me restait à tenir ! Il n'y a que le yoga qui me plaît depuis que j'ai commencé il y a quelques mois. 

Et l'organisation, on en parle ? La méthode Flylady pour le ménage par exemple... J'ai essayé... mais c'est trop militaire pour moi et honnêtement, quand je ne suis pas en vacances, ça me paraît impossible à suivre. Je ne sais pas vraiment m'occuper d'une maison, je n'ai jamais vraiment appris et si je sais apprendre un tas de choses, je ne sais pas faire ce que je n'ai pas appris. La méthode Marie Kondo pour désencombrer ? J'ai lu le livre et franchement ça ne fonctionne pas avec moi : je suis sans doute trop attachée aux objets pleins de souvenirs qui m'entourent (d'ailleurs quand je me débarrasse de quelque chose, je le regrette systématiquement ou presque !). J'aimerais manger moins de viande, mais... c'est beaucoup de boulot pour quelqu'un qui ne cuisine guère, malgré les stages de cuisines végé. La yaourtière multidélices est géniale mais elle ne fait que des produits plutôt riches et caloriques !


Alors ? Que faire ? Eh bien je crois qu'il faut juste OSER ÊTRE SOI ! D'abord se connaître et respecter sa nature profonde, assumer ce qu'on ne peut/veut pas/plus faire. Puis cesser de vouloir se conformer aux modes, aux modèles, ce qui ne veut pas dire ne pas modifier ses habitudes, ne pas tester de nouvelles choses, ne pas changer ! Mais il faut s'autoriser à mettre les choses à sa sauce, à renoncer à certaines propositions séduisantes, à faire les choses différemment. Et aussi renoncer au perfectionnisme. Parce que souvent, si je n'ose pas tester quelque chose, c'est parce que je ne peux pas imaginer de ne pas réussir un truc parfait d'emblée, pas vous ? 
Pourtant, j'ai envie de m'amuser avec mes collages et mes aquarelles (même si le résultat est loin de ce que je voudrais). C'est vrai que l'encombrement de la maison m'étouffe, d'autant qu'avant, je m'y retrouvais dans mon bazar, mais là, ça devient compliqué... J'aimerais avoir une maison bien tenue, ne pas stresser quand je reçois ; manger mieux, du fait-maison, plus végétal, plus local... mais je n'arrive pas à m'y mettre. J'aime paresser, ne rien faire, lire, écrire, il faut que je sorte de ma léthargie et que je reprenne ma vie en main ! 
Mon plus gros voleur de temps est sans nul doute internet et l'ordi. Il va falloir remédier à cela. Ne pas renoncer à tout mais limiter et faire un tri ! Donc... la suite... plus tard ! 

NB Je ne suis pas persuadée de laisser ce billet en ligne très longtemps... 

16 commentaires:

  1. Capp', tu fais une belle analyse de toi et pour ça je t'admire! Etre soi, c'est aussi ça, non? je trouve que tu y parviens remarquablement et t'admire pour cela!
    Bises de dan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup dan !
      Bises de Capp

      Supprimer
  2. Tu as tort Capp', ce billet a le mérite d'exister, il ne faut pas l'effacer. Je me reconnais sur certains points d'ailleurs, mais je dois bien avouer aussi que c'est grâce à ce que je vois sur le net ou avec les copinettes que j'apprends à faire des choses tout en étant moi. C'est grâce aux "envies du mardi", tu te souviens ? - que je me suis mise au crochet et je ne le regrette pas. Capp' : tu es toi, c'est tout ce qui compte, et même si tu entasses les choses, ce n'est pas si grave. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Dolly ! oh oui les "envies du mardi", j'aimais bien ce billet régulier que je proposais. D'ailleurs, j'ai un peu délaissé le blog au profit d'IG, comme tout le monde je crois et... c'est dommage.
      En tout cas, c'est génial pour le crochet, je suis très contente que cela t'ait permis de trouver cette activité dans laquelle tu excelles !
      Bises de Capp

      Supprimer
  3. Ce serait vraiment dommage que tu ne laisses pas ce billet très longtemps, car il est très intéressant, sensible, et tellement vrai !!
    Nous sommes tellement, tellement conditionnées par le monde ultra connecté dans lequel nous vivons, on nous a créé tant de besoins en nous faisant croire qu'ils étaient indispensables...
    Ce que j'aime dans ton billet, surtout, c'est que tu es arrivée à faire la part des choses (ne pas renoncer à toute passion, dans un isolement stérile et intenable), mais au contraire, que, peu à peu, tu discernes l'essentiel pour toi... car c'est ça à quoi il faut t'accrocher, ces deux petits mots "pour toi"...
    Je te rejoins sur Flylady et sur Marie Kondo, après réflexion, lectures et différents essais, ça ne me correspond pas.
    Il faut que tu trouves tes essentiels, loin des modes et des suggestions de certaines, surtout celles dont on a l'impression en les lisant qu'elles sont "parfaites", mènent tout de front, ne connaissent pas l'échec ni bêtises, gaffes, décision irréfléchie, et que leur vie est lisse comme tout, que tout ce qu'elles touchent se transforme en or, etc.
    Tu n'y arrives pas, côté jardinage ou côté tricot ? et alors ??? si ta famille, ton chéri, tes amis, tes collègues, t'apprécient, ce sont d'abord pour tes qualités et ta personnalité, pas parce que tu sais réussir un tricot impec ou que tu as un jardin à l'anglaise sans une once de mauvaise herbe...
    Tu ne cuisines pas ? et alors ? je dis souvent à ma tite dernière que le premier critère d'une bonne cuisine, ce sont de bons produits, cuisinés simplement...
    Le compost ? euh... j'avoue que j'ai la chance de vivre dans une ville où le ramassage du "vert" est très bien organisé et ce, depuis longtemps, et que ça me "débarrasse" de toute envie de faire mon propre compost, vu que j'ai horreur de tout ce qui rampe et de ce qui vole (pas des oiseaux), et que tous les insectes me révulsent...
    La maison encombrée ?? hem... cela se fera petit à petit... moi qui étais une gardeuse (dans une famille archi gardeuse, ça n'arrange rien), j'essaie de prendre le chemin du désencombrement, à mon rythme, de la manière qui me convient... pour tout ce qui est attachement sentimental, il faut prendre le temps...
    Lire, écrire, réfléchir, et même ne rien faire, tout cela peut sembler futile, mais si cela te fait du bien, c'est l'essentiel, non ??
    Allez, aie confiance en tes qualités et en tes capacités, et profite de chaque instant...
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci NiniDS, ta réponse me touche beaucoup et m'aide à y voir plus clair.
      Bises de Capp

      Supprimer
  4. Il serait dommage d'effacer un billet dans lequel tu dis qu'il faut être soi, c'est effectivement la clé. Des bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Leil, tu as raison. Bises de Capp

      Supprimer
  5. Cet articles va surement en decomplexer quelques unes !!
    Sans desemcombrer je ne serais jamais arriver à m'en sortir (mais pas de desemcombrement dans mon atelier tissu !!) ... Je fais trop de choses mais ..je les fait, tout ce fait un jour meme parfois des années apres je fini ...parfois mal mais à ma façon, a mon rythme ... j'ai renoncé a plein de choses que je sait faire pourtant ( fimo, bijoux scapbooking par exemple ) DE Fly et de kondo, je n'ai pris que ce qui me convenait
    Je crois que avoir ete bien malade m'a donne ce cadeau : jesais ce que je veux ou pas et surtout ne plus te laisser encombrer d'action qui ne te sont pas moi ... Bravo de ton courage et ta sincerité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Isa.
      Bravo de savoir ce que tu veux ou pas... J'avance, j'avance dans ma réflexion, et tu m'y aides, merci.
      Bises de Capp

      Supprimer
  6. Supprimer ce billet ? Tu n'es pas sérieuse ? Toi qui conserves tout, tu voudrais nous priver du plaisir de pouvoir le relire ? Vivre, c'est quoi ? c'est VIVRE, pas réaliser des performances contre notre gré.
    Il y a tout de même une chose où nous pourrions (devrions) progresser, moi c'est sûr, et toi aussi si ce que tu dis est vrai : il faut désencombrer. Je connais des gens collectionneurs et conservateurs où chaque chose a sa place et où le regard du visiteur n'est pas bloqué par le bazar. Un tri est peut-être possible, mais petit à petit, un peu chaque jour ou chaque semaine. Si nous étions proches géographiquement, je pense qu'on pourrait s’entraider. Et je t'aiderais pour le tricot, et tu me conseillerais pour autre chose. Et on serait fières de progresser...
    Bises des montagnes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on est un peu éloignées pour que tu m'aides en tricot :-) Merci de la proposition en tout cas !
      Et en effet, il faut désencombrer, même si c'est difficile.
      Bises de Capp

      Supprimer
  7. C'est fou comme je me reconnais bien dans cet article. Je me sens moins seule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Eva ! À te lire, moi aussi, je me sens moins seule... Belle soirée !

      Supprimer
  8. J'avais raté cet article et je suis contente qu'il soit toujours là car oui, il faut oser être soi et écrire ce que l'on est en est le premier pas il me semble !
    Bises !

    RépondreSupprimer

Moi après mois : novembre 2017, du soleil au froid !

Un peu en retard pour ce moi après mois de novembre où l'on est passé d'un temps de barbecue à un temps de neige ! Je continue à n...